Pourquoi utiliser Bing Ads en parallèle de Google Ads ?
Référencement payant (SEA)

Pourquoi utiliser Bing Ads en parallèle de Google Ads ?

Loren Breux

Ecrit par Loren Breux, le 24 mai 2022

6 minutes de lecture

Si vous vous intéressez au SEA, Google Ads et Microsoft Ads ne peuvent pas vous être inconnu. On peut retrouver de nombreuses similarités entre ces plateformes, les deux offrent la possibilité de diffuser des publicités sur des réseaux de recherche (Google, Yahoo, Bing…) mais également sur des réseaux partenaires (Leboncoin, Amazon, Cdiscount, Outlook, Gmail…). Enfin, sur un plan technique, le modèle économique est au coût par clic, les systèmes d’enchères sont similaires ainsi que le positionnement des publicités qui se fait sur la base de mots clés achetés.

Néanmoins, chaque plateforme à ses avantages et inconvénients, et ce sont ces différences sur lesquelles nous allons nous pencher ici. 

 

1 – Google Ads, avantages et inconvénients du levier

Pour commencer, Google Ads, l’incontournable du SEA qui existe depuis 2000 (AdWords à ce moment-là). ”Incontournable” car il occupe plus de 90% des parts de marché des moteurs de recherche en 2022. Ces données sont à remettre en perspective : 80% de présence sur desktop mais près de 97% sur mobile. Il faut noter qu’actuellement 57% du trafic se fait sur smartphone et que cette donnée est en hausse chaque année. 

Comme nous l’avons abordé précédemment, les deux plateformes nous permettent de diffuser nos publicités sur des partenaires du réseau de recherche. Cependant, c’est Google qui va ici se démarquer avec une plus large liste de partenaires. Il faut ici comprendre que Google est certes le premier moteur de recherche du monde, mais il dispose également du deuxième site le plus visité en France : YouTube.

Avec YouTube, on prend pleinement conscience que Google ne se limite pas au simple réseau de recherche et aux mots clés, et que Google Ads nous offre de nombreuses possibilités, se positionner sur les requêtes de l’internaute avec les bons mots clés au moment opportun, diffuser des publicités sur les sites partenaires et YouTube, ou encore faire du retargeting (lien Noémie : Comment la mise en place de campagnes de remarketing/retargeting peut-elle optimiser les performances d’une stratégie d’acquisition digitale ?) sur des paniers abandonnés ou des visiteurs de votre site. 

Il faut bien prendre en compte que les deux plateformes ne vont pas viser les mêmes cibles. Contrairement à Bing, Google n’est en effet installé nativement que sur les chromebook, pour toutes les autres plateformes il doit être téléchargé et installé, il nécessite donc une démarche de l’utilisateur et donc un minimum de maturité digitale.

 

2 – Microsoft Ads, avantages et inconvénients du levier

Jeune acteur comparé à Google, Microsoft Advertising (anciennement Bing Ads ou encore Microsoft Ad Center) n’existe tel qu’on le connaît que depuis 2012. Du fait de sa faible « notoriété » et sa récence sur le marché, la plateforme n’a pas autant de succès que celle de Google, par conséquent moins d’annonceurs se positionnent sur ces moteurs de recherche. Une plus faible concurrence implique par conséquent des CPCs plus faibles que son concurrent, d’environ 30%. 

Dans ses éléments de différenciation, depuis 2016, Microsoft a acquis la plateforme sociale orientée BtoB LinkedIn, et elle fait bénéficier de cette audience de professionnels aux utilisateurs de sa plateforme de publicité grâce à un ciblage avancé. 

Toujours sur ses points clés et avantages, certes Microsoft Advertising ne couvre que 8% des parts de marché sur le réseau de recherche, mais en se penchant davantage sur le sujet, on peut voir qu’il couvre près de 20% sur desktop. Il ne faut pas oublier que Microsoft dispose également de Windows, l’OS présente sur la grande majorité des PC, par conséquent nativement nous allons y retrouver Bing en tant que moteur de recherche. 

Au-delà de Bing, il est de plus en plus fréquent d’avoir des internautes utilisant des nouvelles alternatives au géant Google, telles que Qwant, qui « protège la vie privée », en plein boom depuis les nouvelles normes RGPD, ou encore Ecosia qui plante un arbre pour chaque recherche effectuée ; ces moteurs font tous partis du réseau de Microsoft, en plus de Yahoo et Bing.  

De ces précédentes lignes, nous pouvons retirer plusieurs choses :

  • L’utilisateur est en moyenne plus âgé que sur Google avec plus de 75% des utilisateurs ayant 35 ans et +
  • Les utilisateurs sont plus souvent des parents par conséquent
  • Les utilisateurs ont un pouvoir d’achat supérieur à ceux de Google
  • Nous pouvons avoir un ciblage plus précis grâce aux données LinkedIn

 

3 – Opposition ? Non, complémentarité plutôt 

Vous l’aurez compris, même si historiquement, il a pu exister un conflit et une forme de concurrence entre les deux plateformes, ce n’est plus réellement le cas aujourd’hui, les entreprises ont décidé d’enterrer la hache de guerre. En effet, Microsoft a décidé de rendre les armes, et désormais, en plus d’avoir une interface assez similaire à celle de Google Ads, a créé une passerelle entre les deux services qui permet d’importer directement toutes vos campagnes Google en quelques clics, en conservant ou modifiant les paramètres souhaités, sans aucune contrainte. En deux mots, vos campagnes Google peuvent être dupliquées à l’identique en quelques secondes sur la plateforme de Microsoft. 

Aucune modification n’est réellement nécessaire pour passer une campagne Google sur le service de son compère, les deux fonctionnent de la même manière, facturation au CPC, critères de score de qualité similaires… 

En effet, les deux plateformes ne sont pas exactement concurrentes, mais plutôt complémentaires puisqu’elles vous permettent de toucher deux audiences différentes, à des endroits différents, voire avec des critères différents. 

L’utilisation de Microsoft en complément de Google vous permettra de générer de nouveaux leads, de dénicher des nouveaux prospects à un meilleur coût, mais le volume sera plus restreint sur Microsoft. 

 

Conclusion

Cet article vous donne déjà une première clé dans une stratégie digitale, néanmoins nous avons ici parlé de 2 leviers, il ne faut pas oublier que dans le cadre d’une stratégie webmarketing globale, il existe de nombreux autres acteurs clés. Si vous souhaitez apprendre comment étoffer votre stratégie digitale, n’hésitez pas à consulter nos articles similaires, que ça soit sur le réseau de recherche, en apprenant pourquoi le SEA est complémentaire d’une stratégie SEO : En quoi mixer SEO et SEA permet de booster une stratégie d’acquisition digitale ? ou encore les raisons vous poussant à améliorer votre présence sur les réseaux sociaux 5 Raisons d’intrégrer le social ADS à sa stratégie digitale

Article rédigé par Jeremy Guezennec, élève à 301 en formation Expert SEA. 

Envie de participer à l’aventure 301 ?

Découvre nos formations
Pour aller plus loin

Ces autres articles peuvent vous intéresser

Voir tout
Conseils

« J’ai laché mes études » : quelles sont les options ?

Actualités digitales

Reconversion dans le digital : les 6 critères indispensables pour choisir sa formation